Le nouveau périmètre de la délégation imposé à la FFH

Depuis plus de 60 ans, la FF Handisport bénéficiait d’une délégation par public, qui justifiait son expertise du handicap et qui prévalait sur la délégation par sport. Cette forme de garantie générale n’excluait en rien l’ouverture et l’implication progressive des autres fédérations sportives à travers des conventions actives et respectueuses de véritables engagements. Contre toute attente, malgré les avis défavorables du CPSF, du CNOSF et de la Fédération Française Handisport, l’ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Patrick Kanner a décidé de mettre fin à ce dispositif d’organisation générale, et a accordé aux 13 fédérations citées ci-dessous, la délégation pleine incluant tous les publics handicapés (physiques et sensoriels) et toutes les activités (haut niveau et développement) : le para-canoë, le para-dressage (équitation), le para-judo, le para-karaté, le para-rugby à XIII, le para-ski nautique et para-wakeboard, le para-surf, le para-taekwondo, le para-tennis, le para-tir sportif, le para-triathlon et para-duathlon, la para-voile et le para-volley.

Ce qui change, ce qui ne change pas… en 10 points

1. Pour les disciplines concernées, la gestion et l’organisation nationale de la discipline sont attribuées aux fédérations homologues correspondantes (règlements, classifications, calendrier, compétitions, championnats, haut-niveau, sélections internationales…) et placées intégralement sous leur responsabilité. Les fédérations homologues assureront dès à présent le suivi, l’encadrement et la sélection des équipes de France dans les sports concernés. Les conventions existantes avec ces fédérations sont désormais caduques.

2. Les associations ou sections affiliées à la FF Handisport, proposant l’une des disciplines concernées, peuvent maintenir leur affiliation et ainsi continuer de bénéficier pleinement des services, informations, formations et organisations proposées par la FFH, au titre d’une pratique « loisir ».

3. Les associations multisport, proposant une ou plusieurs des disciplines concernées, peuvent continuer librement à proposer ces activités, en s’affiliant également à la fédération homologue si elles souhaitent faire participer leurs licenciés aux compétitions inscrites au calendrier de celles-ci, dont les championnats nationaux.

4. Les comités régionaux et départementaux handisport peuvent poursuivre les éventuelles actions en place dans les sports concernés, dans une dynamique de développement et de pratique loisir, en attendant les nouvelles orientations de la politique sportive fédérale en 2017.

5. A l’issue de l’AG fédérale 2017, la nouvelle équipe dirigeante de la FFH, en liaison avec la DTN, définira les modalités de réorganisation des différents sports au sein de la FFH.

6. En fonction des moyens humains, techniques et financiers qui leurs seront alloués par l’État, et selon les directives établies par le ministère des Sports, la fédération et ses comités accompagneront l’intégration des disciplines concernées au sein des fédérations homologues, au travers de nouvelles conventions.

7. Les commissions sportives des disciplines concernées sont, de fait, fermées dès à présent. La fédération entamera des échanges avec les cadres bénévoles des commissions concernées qui le souhaitent, pour leur permettre de s’engager sur d’autres actions ou disciplines fédérées par la FFH.

8. Au vu de cette transition rapide, à la demande des fédérations concernées, la FFH veillera à assurer, au mieux, le transfert de compétences, pour les athlètes inscrits sur les listes de haut-niveau : accompagnement dans le cadre du dispositif PES, suivi socio-professionnel, suivi médical, engagements des sportifs aux compétitions internationales pour la saison entamée.

9. La fédération poursuivra son action engagée avec les fédérations homologues, n’ayant pas demandé et/ou obtenu la délégation, au travers de conventions renforcées, avec toute l’expertise de la FFH, la mise en action de son dispositif de formation et son réseau sport et/ou handicap.

10. La FFH est et reste reconnue d’utilité publique.

Les précédents articles

OLYMPIADES A CREUTZWALD

Les séniors du Foyer Logement de CREUTZWALD ont profité d'une après midi d'Olympiades afin de clôturer le module Sport Séniors, initié par le... lire la suite

LES HANDIPIADES à BRIDOUX

Le Vendredi 20 Avril après midi, sous un soleil de plomb, sous la Houlette de Manon Grandgirard, stagiaire au CDH 57, et en Partenariat avec les... lire la suite